POUR UNE PRATIQUE MATURE ET HUMANISTE DE LA NUMEROLOGIE

Pratiquer la Numérologie de façon éclairée

mardi 08 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

    LES NOMBRES PEUVENT ETRE DE BEAUX MIROIRS

 

                 DE NOTRE RELATION A NOUS-MEMES

 

 

 

Pas de déterminisme.

 

Des suggestions et questionnements à notre libre-disposition

pour avancer.

A nous de choisir. A nous de grandir.

Notre manière d'interprèter et d'utiliser les nombres

est aussi à l'image de notre relation à nous-même et au monde...

 

 

Des traductions des nombres à l’image de notre relation

à nous-mêmes

 

La réalité nous apparaît en fonction de la façon dont nous considérons le monde et de  la manière dont nous nous relions à lui.

Notre réalité est à l’image de notre relation à nous-mêmes.

Elle est le miroir vivant nos propres scénarios , de nos croyances, de nos idées ou programmes la concernant .

 

La coloration des nombres, leur aspect dit “positif” ou dit “négatif”, les côtés sympathiques ou antipathiques de leurs messages, seront fonction de notre manière de  nous relier à ces nombres, de projeter sur eux nos “poubelles intérieures” ou nos “paradis”, nos problèmes non résolus ou nos lucidités acquises.

 

Le message du nombre une fois traduit, nous avons la possibilité de l’utiliser pour nous, c’est-à-dire en notre faveur, soit contre nous.

A nous de choisir !

 

Si je tiens ma fourchette à l’envers, elle risque de se planter

dans la paume de ma main. Il ne tient qu’à moi de la tenir à l’endroit... et je n’aurai ainsi pas à me plaindre de mon coup

de fourchette !

 

 

Des messages teintés par les filtres de nos habitudes...

et de nos peurs !

 

Ainsi, les messages, plus ou moins sages, des nombres sont

à l’image de nos habitudes de fonctionnement, de nos constructions ou de nos sabotages, de nos autorisations ou de nos interdits, de nos espoirs ou de nos peurs...

 

Les messages des nombres sont là pour nous accompagner au sein de notre petit monde intérieur, pour mieux le rencontrer, l’écouter.

Ils constituent autant   d’évocations nous invitant à oser changer, oser transformer ce qui limite, dénature ou met à mal nos échanges d’amour avec notre monde intime, aux richesses souvent oubliées ou reniées.

 

 

Des Nombres qui offrent leurs évocations subtiles et libres...

 

Au cœur de la relation d’aide, les propositions des nombres sont  à disposition pour faciliter mises en lumière et interpellations intimes, et amplifier les signes de la vie qui s’adressent à nous.

Cela subtilement, au fil de notre cheminement jalonné de surprises et d’aventures pédagogiques et initiatiques.

 

Le Numérologue humaniste et son client choisissent d’effectuer ensemble de fructueuses promenades au sein du “jardin intérieur” de ce dernier.

 

Le client accompagné du Numérologue humaniste part à la découverte de ce qui se vit en lui; au-delà de ses motivations conscientes et de ses habitudes mentales.

Pour se rapprocher de son centre, là où naissent les sources

de tout ce qui se joue d’essentiel dans sa vie.

 

 

Inviter le client à cultiver son propre jardin (des possibles !).

 

C’est au client lui-même de faire le choix de se connecter ou non à ce qui se vit dans son jardin émotionnel, et de rester sensible à ce qui se passe en lui-même.

 

C’est à lui de jardiner ou non ses massifs de potentialités,

de marcher ou non sur ses plates-bandes plus ou moins entretenues, et de labourer ou non sa terre profonde.

 

C’est à lui de faire de son paysage corporel et de ses puissances intérieures spirituelles, soit quelque chose qui le satisfasse pleinement, soit quelque chose qui le parasite, le diminue ou le détruise.

 

Aussi, ne laissons pas les nombres , ou ceux qui nous manipulent en leur nom,  nous imposer  une hypothétique photographie dite “objective” de notre jardin intérieur, sous forme de diagnostic arbitraire et discutable, ou de nous abreuver  d’illusoires projections déresponsabilisantes.

 

Quel intérêt avons nous à nous mettre sous l’influence de ces projections et injonctions ? A part le désir mortifère de renier

notre vrai pouvoir sur notre vie, et de nous droguer de données

ou croyances mentalement aliénantes... sécrétées par des spécialistes, parfois plein de bonne volonté !

 

Des spécialistes souvent beaucoup plus au service de leur

technique, de leur méthode ...que de leur client ou du patient

qu’il sont censés aider.

 

Nombreux sont  encore ceux qui semblent rester plutôt au service de la Numérologie, de l’Astrologie, de la Graphologie , de la Morphopsychologie ou d’un système psychologique,

au lieu d’être réellement au service de leur consultant.

 

 

Des nombres “accompagnateurs de voyage” au sein de notre monde intérieur ?

 

Et si les nombres avaient le pouvoir de se transformer en ouvreuses  sympathiques de nos “Cinémas intérieurs”?

Leurs petites lumières pourraient nous éviter de rater certaines marches ou de marcher sur les pieds du voisin.

 

Ce serait une aide appréciable, même si on peut considérer

que toute expérience est toujours une “bonne” leçon destinée

aux perpétuels étudiants de la vie que nous sommes.

 

Essayons d’imaginer que ces “ouvreuses” soient là pour, discrètement, nous ouvrir des portes et  nous élargir l’horizon

de nos écrans panoramiques... Je vous l’accorde; c’est encore

assez difficile à imaginer, vu nombre de pratiques numérologiques peu encourageantes qui sévissent encore aujourd’hui !

 

Des ouvreuses, donc, non pas chargées de nous aveugler

et nous éloigner des malaises, des insécurités qui nous habitent, mais plutôt disposées à nous offrir la possibilité d’ouvrir un peu plus grand les yeux sur notre vraie nature

et nos scénarios, ou choix de vie inconscients.

 

 

Que se cache-t-il derrières nos images truquées

de nous même... et tout ce qu'on se raconte !

 

En effet, nous avons grandement intérêt à redécouvrir

ce qui se cache derrière les barrières isolantes ou les écrans de nos habitudes “protectrices” anesthésiantes , souvent liées aux images “truquées” de nous-mêmes. 

 

Cela pour rencontrer ce qui cherche à se dire derrière tous

les interdits, derrière tous les doubles-vitrages de nos lâchetés intérieures et les trahisons des “ennemis intérieurs” que nous nourrissons depuis parfois très longtemps.

 

Des petits nombres qui nous encouragent à nous lancer dans

cette passionnante, mais difficile aventure de spéléo-introspection ou spéléopération vérité” !

 

A nous de renouer avec nos libres créateurs intérieurs, nos réalisateurs ou scénaristes personnels. Ils ont le pouvoir de choisir leurs versions des nombreuses histoires possibles au sein de notre cinémathèque ou vidéo-club intimes.

 

Les nombres n’ont d’ailleurs aucun pouvoir préalable en ce qui concerne les scénarios de nos propres films de vie.

 

Car nous sommes les chefs-réalisateurs attitrés de ces scénarios-là.

 

 

Les discours sur nous-mêmes nous appartiennent.

 

Lorsqu’au nom des nombres quelqu’un s’arroge le droit de parler “sur nous”; ce qui ne nous allège pas beaucoup ,

il nous reste à nous réapproprier ce discours.

En fait; ce qui est dit nous concernant n’a que l’importance que nous choisissons de lui donner. Ce discours n’a de réalité et de “vérité” que celles que nous lui accordons.

 

Il est vrai, aussi, que nos “petits saboteurs intérieurs” nous poussent parfois à nous mettre sous la dépendance de ces vérités d’importations. Et cela, bien souvent, pour être tout simplement reconnu et aimé au sein de marchandages affectifs aliénants ou pour être protégé dans des cadres faussement sécurisants.

 

Des marchandages et des cadres, finalement préférés aux horizons inconnus de positionnements ou de prises de risques qu’on tremble d’avoir à confronter vraiment.

 

Il ne tient qu’à nous de reconsidérer ces ”informations” ou affirmations souvent badigeonnées d’un vernis “d’objectivité”

ou de “rationalité”. Et cela, au regard de notre expérience

et conscience des choses.

 

A nous , ensuite, de modifier ces mises en catalogue ou “conseils d’amis”, comme bon nous semble ! Peut-être en nous autorisant plus librement à “zapper” avec tous nos petits programmes, trop souvent conçus pour nous éloigner de nous-mêmes ou de ce qui souffre, doute ou se disqualifie en nous.

Tout ce qui n’a pas confiance... en notre âme (et “non-confiance” ?)

 

 

Les Nombres: des guides à choisir librement.

 

Les pistes évoquées par les nombres sont à considérer avec lucidité et sagesse. D’ailleurs, le rôle des nombres est aussi

de nous aider à développer notre lucidité et notre sagesse.

 

Mais pas à n’importe quel prix ! Pas au prix de notre soumission infantile  à leur aide via leur traducteur, ou d’une obéissance aveugle aux conseils du “Spécialiste es-nombres” que nous allons solliciter. Se faire réellement aider, ce n’est pas suivre bêtement des “ordonnances”!

 

Les nombres sont comme des petits guides à notre service et non l’inverse ! C’est nous qui leur donnons leur “habilitation”

à jouer ce rôle de guide.  C’est nous qui les “embauchons” !

 

Alors, nous pouvons leur demander librement de l’aide sans nous aliéner.

 

Une aide utile pour nous éviter de nous perdre dans des jardins-labyrinthes conçus par nos “ennemis intérieurs” .

 

Une aide qui ne nous transforme pas en “otages moutonneux”

de ceux qui tirent avantageusement les ficelles d’un savoir-être

ou d’un savoir-vivre-avec-nous-même, qui nous échappe tant que nous restons des con-sommateurs béats de ce qui a été

si gentiment concocté “pour notre bien”, n’est-ce pas ?

 

 

Pour nous aider à traverser nos peurs et descendre en nous-mêmes.

 

En fait, les nombres sont à portée de conscience pour éveiller

nos éclaireurs intérieurs endormis et ne plus avoir peur...

de nos peurs . Ils nous invitent, tout simplement, à aller plus sereinement à la rencontre de nos désirs profonds, mieux connaître nos vrais besoins et devenir les magiciens  de nos vies.

 

Les nombres sont alors comme des “Petits-princes” au service

de nos “Belles-au-bois-dormant-intérieures”. Ils sont des amis-accompagnateurs au sein de nos terres intimes,

si mal connues et si mal cultivées ...

 

De même, il est possible aussi de considérer les nombres comme de gentils guides de nos divers musées centraux :

 

A nous de choisir nos tableaux et de les apprécier, de les aimer, pour mieux dialoguer avec eux, avec art et finesse.

 

A nous de changer ou non le regard que nous portons sur notre environnement intérieur et  nos cadres de vie.

 

Pour relativiser toutes ces fameuses “conjonctures extérieures”, sociales et économiques, et redonner sa juste place à notre puissance intérieure minimisée, ou camouflé sous les couvertures de nos frilosités ordinaires.

 

 

Des Nombres “conseillers-éducateurs” de notre classe verte intérieure ?

 

Les nombres, dans leur immense générosité peuvent, si nous les y invitons, nous orienter vers une meilleure gestion de notre

écologie intérieure.

 

Les nombres peuvent jouer le rôle de conseillers-éducateurs de notre “colonie de vacances intime”. Cette “Classe verte” bruyante et animée de tous les jeux, chants ou cris de nos turbulents marmots ou adolescents intérieurs.

 

A nous de rencontrer ces petits garçons et ces petites filles

en nous-mêmes, de nous relier à eux avec amour et tendresse,

de dialoguer avec eux avec confiance et respect...

 

En laissant aussi parler nos éducateurs intérieurs, ils ont tant

de compassion et de tendresse envers nous.

 

Ne les bâillonnons pas ! Ne les confondons pas avec ces édu-castrateurs aveugles et bornés qui ont parfois croisés

notre route fragile et hésitante ...

 

Aussi, ne laissons pas certains nous faire croire que les nombres ont le pouvoir de nous dicter notre vérité, nos choix et nos ressentis !

Ne restons pas  assujettis au pouvoir que nous imaginons être le leur sur nous-mêmes.

 

Ces “conseillers-éducateurs” n’ont que le pouvoir de nous aider à nous poser les questions essentielles sur nous mêmes.

Des questions utiles à notre progression.

Des questions propices à favoriser notre ouverture de conscience et notre libre créativité.

 

 

Notre vérité, notre vécu, nos options, n’appartiennent

qu’à nous...

 

Les nombres parlent à notre conscience profonde...

Pour faciliter notre démarche  vers plus de lucidité et de libre-arbitre. 

 

Aussi, ne nous laissons plus abuser par celui ou celle qui cherche à nous imposer leurs traductions limitatives, négatives et névrotiques.

 

Ne mettons pas notre relation à nous-mêmes, et à notre existence, entre des mains qui veulent tirer nos ficelles...

et nous ficeler, suivant des moules standardisés, dans des emballages uniformisés. Pour une meilleure “congélation spirituelle” ?

 

Ne laissons pas l’autre choisir pour nous. Ne le laissons pas conduire notre vie pour nous.

Ne lui laissons pas bêtement, et aveuglément, ce pouvoir sur nous... en nous abandonnant nous-mêmes !

 

Méfions-nous des abus de pouvoir, si courants, des spécialistes, ou autres “savants”, censés “savoir” mieux que nous ce qui nous concerne.

 

Notre vie est à nous. Ne la bradons pas au marché de ceux

qui veulent en tirer profit et nous reléguer au rang de marionnette soumise et conditionnable.

 

 

Personne ne sait mieux que nous ce qui est bon pour nous.

 

A nous d’écouter et d’entendre vraiment la partie de nous qui sait tant de choses.

Une partie de nous liée au divin en nous-mêmes ?

 

A nous d’éliminer les filtres, ou cloisons intérieures, qui nous empêchent de communiquer profondément avec notre centre lumineux. Afin de connaître nos vrais besoins et de nous connecter à nos réels désirs.

Un beau travail sur soi ! La Numérologie humaniste peut nous

y aider...

 

Dénonçons les experts qui se permettent de définir, calibrer, hiérarchiser, homologuer, “stériliser” nos potentialités et nos richesses intérieures.

 

Le Numérologue humaniste refuse de pratiquer tout diagnostic normalisateur ou toute expertise évaluative à l’insu de la personne.

 

 

Des nombres libérés de la “Pensée unique”...

 

Il est clair que la vérité, “une, immuable et absolue” des messages des nombres, est une affirmation, voire un dogme, bien utile dans les mains de ceux qui cherchent à nous imposer leurs croyances, leurs conceptions personnelles.

 

Ceux qui mettent en avant derrière la rationalité de leurs dires.

Une “rationalité” qui cache peut-être la peur d’être soi-même,

d’être sujet, c’est-à-dire subjectif.

Peur de ne pas être pris au sérieux par exemple par “manque d’objectivité” ?

Peur de ne pas être reconnu... en parlant de son ressenti,

de ses impressions lorsqu’elle diffèrent du discours  scientifiquement ou politiquement correct ?

 

Comme s’il fallait que les choses soient “rationnelles”

ou objectives, pour qu’elles aient de la valeur et soient considérées avec intérêt !

 

A nous de nous positionner face à ceux qui aimeraient bien nous soumettre à leurs “diktats” et nous rendre dépendants de leurs idées toutes faites et de leurs programmes bien ficelés...

Dans le moule d’une certaine “Pensée unique” ?

 

 

Des nombres pour nous remettre en cause.

 

Et si les nombres avaient comme rôle si beau de nous offrir la possibilité de nous remettre en cause, de prendre du recul vis-à-vis des schémas de pensée dépassés, de changer nos vieux repères hors-services, de renouveler nos habitudes périmées et nos acquis devenus indigestes ?

 

Ils nous seraient alors très utiles pour nous dépolluer l’esprit

de nos conditionnements mentaux aliénants, de nos dépendances psychiques, de nos accoutumances spirituelles.

 

Aussi, nous appartient-il de refuser les messages des nombres

trop souvent traduits et distribués par ceux qui nous polluent

avec leurs diagnostics culpabilisants ou leurs injonctions péremptoires concernant notre réalité intérieure et extérieure.

 

 

Non aux nombres-outils de manipulation !

 

Il me semble que les nombres resteront des outils de manipulation dans les mains des “Numérologues-diagnostiqueurs” et colleurs d’étiquettes, tant que ceux à qui ils s’adressent se laisseront conditionner par leurs évaluations abusives et leurs classifications standardisées.

 

Tous ceux qui prennent en otages ces nombres sages qui n’ont

rien demandé...

 

En fait, lorsque les nombres me donnent un coup de main

pour me remettre en cause, je peux leur dire un grand merci.

 

A ce moment-là je les considère comme de vrais alliés

et non des flatteurs s’amusant à me “brosser dans le sens du poil” pour mieux m’endormir ou me démobiliser.

 

 

Se “remettre en cause” se dit aussi, “se remettre en question”...

 

Les nombres nous invitent à nous poser de nouvelles questions

au sujet de nos propres mécanismes psychologiques de causes

à effets. Des effets qui ont parfois de si nombreuses causes...

 

Alors on cause, on cause, et on en oublie les faits.

 

Les nombres nous amènent à prendre fait et cause de ce qui se vit en nous. Ils nous suggèrent de revenir aux faits, au vécu, à l’expérience sensible, à la présence lucide à ce qui parle et palpite en nous...

 

Tout ce qui se passe autant dans notre corps, notre cœur que dans notre tête, ici et maintenant. Et si ça se passait de commentaires ?

 


Des nombres pour plus de liberté et d’autonomie.

 

Et si les nombres étaient surtout là pour nous faire profiter

du grand vent de liberté et d’autonomie superbe qu’ils nous offrent spontanément ?

 

Des nombres qui mettent à notre disposition des lumières sans artifices, pour que nous puissions mieux rencontrer nos trésors intérieurs, et les faire fructifier beaucoup plus largement

que ce que nous imaginons habituellement...

 

Mais sommes-nous prêts à être à l’entière disposition de notre

vraie nature créative et  puissante ?

 

Sommes-nous prêt à écouter ce qui à envie de s’exprimer du plus profond de nous-mêmes?

 

Sommes-nous prêts à accueillir la force de nos désirs

et de nos élans corporels, affectifs et spirituels ?

 

Sommes-nous prêt à nous relier intensément et totalement à la vie qui circule en nous ? Prêts à balayer nos croyances obsolètes, nos barrières-à-bonheur, nos systèmes anti-plaisir, nos freins à l’épanouissement, et tous nos interdits à l’extase? 

Sans oublier nos prisons de l’esprit !

Le bonheur serait-il dans le prêt ?

 

Les nombres pourront alors jouer leur rôle d’assistants-libérateurs de nos “ghettos intérieurs” ou de nos prairies si belles.

Ils pourront enfin éveiller cet “esprit qui libère” et  jouer favorablement les gentils pédagos de nos cercles des poètes disparus...

 

Alors ces nombres libérés au sein d’une Numérologie évolutive pourront prendre les couleurs de l’éveil et de l’ouverture de conscience.

 

Ils deviendront des alliés pour élargir l’horizon des possibles

et favoriser l’orientation vers tous ces bienfaits qui n’attendent

que nous dans notre quête du mieux-être.

 

 

Des nombres vecteurs de changement.

 

Enfin les nombres deviendront vecteurs de changements et de progression personnelle. Pour oser mieux vivre, pour oser changer !

 

Merci à ces petits nombres d’être les musiciens inspirés de la Grande fête à la vie!

 

Il reste à chacun le défi d’utiliser au mieux leurs pistes superbes, et le défi de tirer plus vite que son (n)ombre ?

En aimant sa propre lumière... 

 

Ces messagers d’amour seront alors source de plus grande maturité, de plus large conscience de ce qui se joue

en chacun de nous et dans notre vie.

 

 

A ce titre, la Numérologie Humaniste est un ART

qui nous invite à mieux reconnaître et accepter tout ce qui se joue en nous mêmes, à travers nous-mêmes et dans notre vie.

 

Un art à notre libre disposition pour un dialogue profond avec notre monde intérieur, si vivant, si riche, qu’il nous reste à découvrir et à aimer...

 

                                                         François Notter

                                 Créateur de la Numérologie Humaniste®

 

François Notter

François Notter

Créateur de la méthode

Pour en savoir plus...

Mes coordonnées

François Notter

Lavergne 33350 PUJOLS
Tél. +33 (0)5 57 40 77 50
fnotter@francois-notter.com
Voir le plan pour mieux situer Pujols

Mes livres

  • Le Grand Livre de la Numérologie.
    Editons De Vecchi
  • La Numérologie Humaniste.
    Editions Guy Trédaniel
  • Numérologie et Mieux-être.
    Editions Ambre
  • Trouvez les Nombres de votre vie.
    Editions Ambre
  • Ces Nombres qui vous questionnent.
    Editions Véga-Trédaniel
  • Amour et Numérologie.
    Editions Ambre
  • La Numérologie du Bonheur.
    Editions Ambre
  • La Numérologie essentielle et sans calcul.
    Editions Ambre

Mon parcours

Né le 4 Juillet 1950 à Tours (10 h 45), Psychosociologue de formation, Réalisateur de Télévision éducative, en passant par la Naturopathie et l'Energétique, je suis devenu Numérologue en 1988, et aussi, à partir de 2006, Animateur de Tantra et de Coaching Couple.
Marié avec Joëlle Notter depuis 2004 (remariage). Père de 3 enfants. Et à ce jour, 5 petits enfants...

Réalisation : Alliance Réseaux