ET SI ON OSAIT UNE LECTURE PLUS SPIRITUELLE DES NOMBRES ?

Les nombres ont tant à nous dire et suggérer sur divers plans...

samedi 10 mai 2014

L’ECOLE DE LA NUMEROLOGIE HUMANISTE L’ECOLE DE LA NUMEROLOGIE HUMANISTE

 

       UNE AUTRE APPROCHE, D'AUTRES INVITATIONS

 

 

Les propositions spirituelles des nombres...

 

Et si on osait une lecture plus spirituelle des nombres...

Une lecture d'interpellation profonde de soi, de ses croyances,

de ses osances et de ses réveils de conscience !

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU ZERO.

 

Le zéro est le nombre le plus spirituel qu’on puisse imaginer...

La puissance du zéro est immense et infinie.

C’est le nombre le plus sacré, mais le moins facile à saisir

et à intégrer...

 

Avec lui j’ose traverser mes peurs et mettre en lumière

ce qui a été trop longtemps occulté.

Avec lui je m’autorise à laisser s’épanouir ma vraie puissance spirituelle profonde.

Avec lui je permets la venue de l’indicible voire de l’impossible !

 

Le zéro évoque le vide et aussi le plein.

Il parle du vide dont je suis plein. Et il m’invite à être pleinement et totalement moi-même !

En m’acceptant dans mes possibles ultimes et dans mes dons relégués au fond des oubliettes de mon esprit.

En arrêtant d’errer (z’erre, oh !) dans le labyrinthe de mes constructions mentales et égotiques.

 

Le zéro est à l’image du feu du ciel qui fait exploser

toutes les barrières illusoires des fausses limitations

spirituelles et religieuses humaines.

Il me propose de remettre mes compteurs à zéro

et d’apprendre à mieux compter sur la force de mon esprit

et sur la puissance d’amour de mon âme.

Héros spirituel, spiritualisant l’éros, transcendant tout,

il me suggère de m’éveiller à mon moi supérieur spirituel,

à utiliser les possibles infinis qui m’habitent...

au coeur de mes imperfections humaines.

Il me rappelle ma nature divine... voire "extra-terrestre".

 

Ce zéro-soleil, ce zéro-comète, ce zéro-étoile m’offre de mettre en feu mon esprit endormi, d’illuminer les étoiles de ma toile de fond intérieure et de devenir vibrant et rayonnant au centre de ma galaxie personnelle, si chaude et si belle.

 

Les messages du zéro seront modestement rappellés avec

le nombre 8, parfois le 6 et le 9 qui possèdent en leur sein...

son saint graphisme.

L’orobouros fusionnel et divin reste avec nous du commencement jusqu’à la fin des temps !

 

 

MESSAGE SPIRITUEL DU 1

 

Ce nombre invite à l’alignement corps-âme-esprit.

Il parle d’autonomie spirituelle.

Le 1 me propose d’oser être plus centré sur moi et de trouver mon axe essentiel entre ma nature humaine et ma nature divine.

 

Il m’invite à rester bien aligné sur le divin en moi.

Il me suggère de faire le lien entre le haut et le bas.

 

Je ne me mets plus dans la dépendance de systèmes spirituels, des systèmes où je me sens toujours obligé à en référer à une instance humaine (et non divine) supérieure à moi !

 

Je deviens un “père spirituel” pour moi-même.

Et, spirituellement, j’ose être auteur de ma vie.

 

J’ose être à la hauteur du divin en moi, et à la hauteur des bienfaits de la flamme de mon esprit

 

J’ose me lancer, non pas la tête baissée ou avec des oeillères limitatives, mais la tête levée et les yeux vivants et ouverts sur la réalité qui est la mienne (au regard de mon esprit).

 

Je me sens bien là, plein, centré.

Alors je peux y aller, alors je peux faire un vrai pas en avant

qui respecte les plus belles richesses de mon âme humaine.

J’avance en ayant cette certitude intérieure, en gardant le repère de mon axe intime le plus puissant et le plus spirituel (je ne suis plus désaxé !).

 

Ma liaison intime avec cet axe me procure cette forme de foi intérieure inébranlable et authentique.

Ma dynamique est d’autant plus active et renouvelée qu’elle part du plus profond de moi-même, de cette base essentielle à partir de laquelle je reste un homme ou une femme debout.

 

 

MESSAGE SPIRITUEL DU 2 :

 

Ce nombre m’invite à être une bonne “maman spirituelle” pour moi-même, et à prendre soin de moi spirituellement.

 

Il me suggère de relier mes paradoxes intérieurs et de laisser s’interpénétrer mes contradictions apparentes.

C’est-à-dire réunifier mes ombres et ma lumière, et laisser se transformer mes équivoques en pôles d’ouverture

et de confiance intime

 

J’ose être dans l’acceptation des choses pour laisser se dissoudre mes barrières ou isolements intérieurs limitatifs.

 

J’ose rester souple dans mon esprit et accueillant au coeur de mon âme (m’accueillir moi-même avec mes ondulations, mes hésitations et mes marées humaines).

 

J’assouplis mes vérités spirituelles. Je m’oriente vers une religion personnelle qui me relie vraiment aux offrandes de mes ressentis et aux intuitions de mon être profond.

 

Je tente la vraie adaptabilité. J’ose suivre mon écoute intérieure. J’ose l’empathie spirituelle avec toutes les parties de moi-même.

 

Laisser vivre en moi cette émotion ultime me rapproche de l’illumination, de cette rencontre sensible et boulversante avec le divin en moi.

 

Il me reste à observer que, même dans mes émotions de peur ou de tristesse, je peux toujours déceler ce potentiel d’espoir et de divin toujours prêt à se déverser en moi... et à nourrir mes fibres le plus viscéralement blessées.

 

 

MESSAGE SPIRITUEL DU 3 :

 

La communication avec mon enfant intérieur a aussi son mot à dire dans ma démarche spirituelle et ma relation avec Dieu.

 

J’ose cette spontanéité de l’enfant (“laissez venir à moi les petits enfants”, disait le Christ).

Cet enfant divin en moi n’est pas un être infantile, mais au contraire un porteur inspiré d’une lumière spirituelle qu’il a probablement rencontré avant de s’incarner.

 

Je pratique l’humour ou l’art de rire de la vie comme aventure spirituelle (observez cette gaité ou cet humour chez certains hommes inspirés ou mystiques. Chez le Dalaï-lama, par exemple).

 

J’ose les aspects ludiques de la démarche spirituelle.

Je joue avec mes diverses facettes créatives.

Depuis les parties étiquetées ou perçues comme plus spirituelles (ou en harmonie spirituellement), jusqu’aux parties perçues comme les moins spirituelles (ou en disharmonie spirituelle).

 

J’ose cette légèreté qui peut me faire dire :

“Ce n’est pas si important que ça !”

 

Je tente une autre communication intime avec moi-même.

Je me permets de me regarder autrement dans le miroir de ma vie et des évènements qui la jalonnent, ainsi que dans le miroir des personnes que je rencontre sur ma route (d’initiation spirituelle).

 

J’ose aller au-delà des apparence factices et des pièges spirituels liés au cinéma égotique et aux images projetées sur l’écran (translucide ?) de mon esprit, encore plus ou moins opaque (de Pâques à la Trinité ?).

 

J’expérimente au-delà de la maya, ou à travers la forme... mais avec la conscience de ce qui se joue avec, et surtout derrière, le kaléidoscope des représentations spirituelles.

 

J’ose croire que spirituellement j’ai la capacité divine de créer ma vie, de créer mes relations, de créer mon futur (et ma relation aux hypothétiques évènements de mon futur).

Je sens que je peux me créer (ou me recréer) différemment, en osant aller au-delà des apparence et de mes propres a-priori sur moi-même et sur ma vie.

Ma démarche spirituelle devient alors une aventure intérieure de relooking spirituel, de renaissance intime et de résurrection profonde.

Je laisse s’effectuer ma rédemption la plus lumineuse, et ma joie de vivre la plus authentique et la plus spontanée.

 

Je rencontre le divin lorsque je vais jusqu’au bout de ma création. C’est-à-dire lorsque je me laisse habiter par mon inspiration la plus belle et mes élans spirituels les plus innocents. Habité par le souffle divin, je n’ai plus qu’à le suivre, je n’ai plus qu’à le laisser me décoiffer toutes les certitudes mentales et tous les portraits (auto-portraits psychologiques) si relatifs que je me suis fait de moi-même depuis si longtemps !

 

J’ose la créativité sacrée... l’art sacré ? Celui qui sacre en moi mes potentialités oubliées ou peu valorisées, ainsi que mes dons d’écoute et de valorisation du beau en moi et autour de moi.

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU 4 :

 

Ce nombre peut paraître peu spirituel aux esprits obtus. Il invite essentiellement à spiritualiser la matière. Il offre du sacré à ma relation au monde matériel, au monde des objets et des machines.

 

Il me propose d’incarner sur cette terre l’essence divine. Il me demande d’oser laisser vivre le divin au coeur de mon quotidien le plus bassement matériel, le plus ordinairement concret.

 

Je permets la construction du temple au centre duquel je vais pouvoir laisser rayonner le divin en moi (mon sanctum céleste ?). C’est dans ce temple, aux aspects parfois très terrestres que le divin va pouvoir s’incarner, se vivre, en liaison, en dialogue avec les contingences et les obligations propres aux nécessités de mon incarnation, vécue réellement.

 

J’ose m’incarner totalement.

 

La spiritualité n’existe pas qu’au sein d’une pratique religieuse, mais aussi dans les actes les plus simples et les plus répétitifs de la vie quotidienne, dans ce qu’elle a de plus concret.

Et si l’esprit se cachait aussi dans une poubelle en plastique ? Si l’esprit vibrait dans le minéral, dans les parpaings  de ma petite maison de banlieue, dans mes essuies-glaces usés, dans ma machine à laver, dans mon joli cactus ou dans l’araignée sur son fil-du-tao  ?

 

J’ose spiritualiser ma voiture... et lui offrir sa bulle de protection (autrement que lorsqu’un prêtre bénit un tank américain en partance pour l’Irak ? Où quand il est tank  de se poser la question...

 

J’essaie aussi d’avoir une relation plus spirituelle avec mon ordinateur. Peut-être tombera-t-il moins en panne ?

 

J’ose amener du sacré dans mon environnement. Je tente une démarche d’harmonisation spirituelle -ou Feng-shui- de mes espaces de vie.

 

J’offre du sacré à mon organisation de la matière, à ma relation à l’argent et à mes possessions matérielles.

Je laisse pénétrer le sacré dans ma nourriture, dans mon corps, dans mon temps. A ce temps sacré ! Quel temps est-ce que je consacre à mon “temps pour moi”  ...temps de maturation intérieure,  temps d’éveil spirituel. En mon-tant vers dieu ?

 

Je reconsidére les “tabous spirituels” que j’ai, ou que j’ai pu avoir, vis-à-vis de l’argent.

 

Je redonne de la valeur spirituelle à l’argent, qui comme la nourriture est relié à l’amour et à l’énergie (à cette circulation énergétique que je favorise et amplifie, ou au contraire que je bloque ou détourne). Au lieu de parler du hautement spirituel et du bassement matériel... j’ose parler du hautement matériel et du soubassement spirituel de toute vie !

 

Je redonne dans ma vie de la place au divin, même au coeur de ma petite bouteille de-vin... de messe ?)

 

Le 4 évoque l’espace: Comment puis-je laisser de l’espace intérieur, mais aussi extérieur, à mes élans spirituels à mes spontanéités divines ?

 

J’ose construire ou rénover cet espace nécessaire à la manifestation du divin dans ma vie... et en moi.

 

Je choisis de faire le vide, de vider ma “tasse symbolique”, pour permettre au divin de remplir l’espace que j’ai ainsi libéré.

 

J’apprécie cet espace de nouvelle disponibilité, cet espace propice à de nouveaux possibles spirituels les plus constructifs et les plus réalisés.

Si mon territoire intérieur est plein de déchets, comment le divin peut-il s’insérer et s’épanouir là-dedans ?

 

Aussi, je m’occupe de maintenir autant de “bonnes vibrations” dans mon lieu de vie que dans mon monde intérieur...

Je m’efforce de faire monter le taux vibratoire dans toutes les composantes de ma réalité: murs, air, nourriture, sons, odeurs.

 

Au niveau de mon corps physique, de mon corps énergétique, de mon corps spirituel, j’ai conscience du côté spirituel d’une démarche écologique globale et mature.

 

J’ose aborder mon travail avec une dimension spirituelle, sous un angle divin... Je le vois comme un lieu d’appliquation de ma conscience, comme un creuset spirituel privilégié, comme un espace de cohérence intérieure et d’adéquation entre mon discours spirituel... et ma réalité vécue.

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU 5 :

 

Ce nombre m’invite à oser l’aventure spirituelle consistant à prendre conscience de l’impermanence des choses de la vie.

 

Il me suggère de tenter l’inconnu, le changement d’horizon spirituel... et les “farces de dieu” ?

 

Je considère que rien n’est acquis. Je perçois ma démarche spirituelle  comme une démarche d’évolution et de remise en question perpétuelle. A chaque nouvelle interpellation intime, j’ose prendre le risque de sortir de mes anciens repères, de mes balisages religieux et spirituels du passé...

 

J’ose m’éloigner du temple sécurisant et de ses murs, à l’intérieur desquels j’ai grandi les yeux fermés jusque là.

 

Je permets maintenant à ma conscience de voyager librement, parfois contre vent et marées, puis je l’autorise à revenir au centre, au coeur de moi-même.

 

Je confronte l’expérience de la “liberté spirituelle”, qui ne consiste pas, bien sûr, à faire tout et n’importe quoi, n’importe comment !

 

J’ose l’ultime voie de la liberté. C’est une progression très exigente, car elle éloigne vite de certains repères ou béquilles personnelles spirituelles (et ancestrales ?).

Elle implique que je me libére des attachements sclérosant de mon esprit...

 

5 = énergie:  Je tente une certaine spiritualisation de ma sexualité.

J’essaie de laisser circuler l’énergie, de mon sexe à mon coeur et à ma conscience divine...

 

5 = moteur. J’ose la passion physique. Elle m’offre de vivre l’expérience qui consiste à rester relié à mon esprit, sans renier ce qui se vit dans ma chair, à la lumière de mes pulsions et de mes élans corporels... et humains !

 

Je chemine sur la voie spirituelle des 5 sens, en quelque sorte !

Ou comment, au-delà des tabous sur la sexualité, oser “sexe-poser” à la flamme vitale qui brûle au fond de soi et peut illuminer l’esprit...

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU 6 :

 

Ce nombre évoque l’ultime voie de l’amour, l’amour spirituel, l’amour divin, l’amour inconditionnel...

 

J’essaie d’accueillir cet amour divin qui s’accomode mal des marchandages, des possessions et des aveuglements, propres à l’amour ordinaire (avec toutes ses illusions manipulatrices et ses enfermements affectifs).

 

J’ose retrouver la fraîcheur, voire l’innocence du vrai message christique.

J’apprécie le divin dans la nature, dans la beauté des choses et des êtres. Un superbe coucher de soleil, n’est-ce pas divin ?

 

Je me donne la capacité d’accueillir et d’admirer un arc en ciel ou l’éclosion d’une rose nouvelle. Je développe le raffinement sacré, le sens du rituel où chaque chose offre ses meilleures couleurs, ses meilleures saveurs, ses meilleurs parfums... une sensualité divine, quoi !

 

Je m’offre la capacité de renaître en moi. Devenant “enceint(e) de moi-même, je ramene cette lumière divine au coeur de mon cocon intérieur, pour pouvoir enfin rayonner en sortant de mes peurs.

 

Je tente d’aimer pleinement et de m’aimer totalement. J’ose me libèrer de la peur,  de la fermeture, de l’aigreur et de la cristallisation figée...

 

Le 6 ressemble à une spirale. Il me parle de la nécessité de rentrer à l’intérieur de mes propres profondeurs, pour pouvoir ensuite ré-émerger dans un nouvel espace de conscience, accompagné d’une lumière spirituelle accrue.

 

Il m’invite à la confiance ultime au sein de laquelle l’amour peut se lâcher.

 

J’ose me lâcher dans le courant divin.

J’ose faire confiance à l’univers.

J’ose habiter au plus intime de mon coeur, là où pulse le divin, là où s’illumine la vie.

 

En lâchant mes St thomas intérieurs, j’ose suivre ce que la vie, m’offre spirituellement (“laisse tes filets et suis-moi !”). Et je n’ai plus peur de me faire mener en bateau !

 

J’ose lâcher le mental pour revenir à l’écoute de mon coeur, et me mettre à la disposition de ses élans généreux et de son énergie douce et inépuisable.

Le tout, en restant à l’écoute de mon corps, avec la richesse de mon panel de sensations les plus variées.

 

J’apprends à savourer la vie par tous les pores de mon esprit... et dans tous les ports de ma mer intérieure ?

 

J’accueille ce flot de chaleur humaine qui permet la circulation du divin dans mes échanges humains et dans toutes les fibres de mon corps habitées par l’esprit.

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU 7 :

 

Ce nombre invite à trouver le divin à travers les la Connaissance. Il évoque le savoir ou savoir-faire spirituel.

 

A travers certaines connaissances, dites spirituelles, je cherche à accéder aux messages du divin.

 

Je m’oriente vers le savoir sacré... ou vers ce sacré savoir qui nourrit mon esprit. J’étudie les choses de la vie pour mieux rencontrer la trame spirituelle qui les sous-tend et les anime infiniment.

 

J’ose rencontrer le divin au fond de moi-même. J’ose cette méditation profonde, voire cet examen de conscience qui me permet de me poser ou de faire le point sur ma propre existence, souvent parasitée dans les tourbillons incessants de mon quotidien...

 

Je cherche à rencontrer mon maître intérieur, livre sacré intime et voie du salut personnel (Salut mon p’tit ! Vas où te guide la voix de ton maître ...)

 

Je laisse s’exprimer le “Je sais intérieur”.

J’ose accorder de la place à mes certitudes profondes et à tout ce qui s’impose à mon esprit ...tout ce qui n’est pas mon mental !

 

J’intègre ma vérité profonde et la fleur parfumée de ma sagesse ultime...

J’ose sortir des fanatismes ou des dogmes qui me sont imposés de l’extérieur.

 

Je m’efforce d’aller plus loin (que le 1) dans le sens de mon recentrage essentiel... pour toucher le ciel (ou le 7ème ciel).

 

Je tente le recul intérieur salvateur. J’essaie de sonder le fond de mon  temple, là où réside mon tabernacle intime, centre de mon rayonnement spirituel personnel.

 

Puis-je m’autoriser à me consacrer pleinement à mes recherches spirituelles ? Et oser prendre soin de mes mises en lumière en la matière, sans jouer les ascètes trop stricts, sans jouer les pénitents durs et secs ?

 

J’ose me lâcher dans la conscience. Je tente une sorte de “lâcher de conscience” plutôt qu’une “prise de conscience” spirituelle...

 

Je laisse venir à moi ce savoir intuitif qui parcourt mes fibres et mes circuits intérieurs. Je laisse ré-émerger ce savoir enfoui au fond de moi. Je l’aide à percer la crôute de mes habitudes de pensée figées et de mes raisonnements faussements sécurisants... et limitatifs !

 

Je favorise la réapparition des messages profonds d’un savoir inné, lové au coeur de mes errances spirituelles et de mes idéaux de reliance (religion: religere qui veut dire relier) entre l’homme et sa vraie sagesse divine.

Une sagesse trop souvent muselée ou emprisonnée dans les oubliettes personnelles !

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU 8 :

 

Ce nombre évoque l’image de l’alchimiste spirituel. Il invite à accepter le processus divin qui permet de transformer, donc détruire quelque chose, pour lui permettre de réapparaître ensuite, transformé ou transmuté.

Il résume ce processus de destruction puis de construction nouvelle.

 

Lorsque le plomb se transforme en or, il ne reste plus de plomb, je dois alors faire le deuil du plomb,  de ce super-plomb qui me donnait l’impression de me stabiliser tout en me plombant les chevilles.

Il m'est suggéré d'accepter cette disparition pour accueillir enfin l’or résultant de la transformation alchimique spirituelle à laquelle j’ai participé.

 

Il m'est conseillé faire le choix de ce deuil, bien avant d’être sûr de la réussite de l’opération.

A moi de prendre le risque de mourir à quelque chose avant de pouvoir disposer des fruits de cette oeuvre au noir.

 

Toute démarche spirituelle implique, à un moment ou à un autre des deuils !

Suis-je prêt(e) à oser abandonner ce qui me leste au fond du vieux sac à dos que je porte sur mes pauvres épaules. Me sentir trop léger, quelle horreur !

En voulant donner du poids à ma vie, j’en oublie de m’allèger l’esprit...

 

J’ose la grande initiation du deuil spirituel, pour enfin accéder de l’autre côté du fleuve des jeux de pouvoir habituel, loin des illusions de puissance qui peuplent mes abîmes égotiques et mes circuits mentaux.

 

Alors pour accéder à l’or et à la lumière, il me reste à faire cèder mon mental trop crispé, en osant m’aider de cette force profonde qui ne demande qu’à transformer ma vie...

 

Je tente ma petite quête du Graal. Une quête où il est nécessaire que j’accepte de perdre mes bagages, mes connaissances... mes vieux repères. Un chemin où je vais devoir accepter de ne plus disposer de certaines références spirituelles : celles qui ont disparu dans le feu de cette transformation alchimique divine.

 

Le 8 est un transformateur de la matière, mais aussi un transformateur de l’esprit ! Il me propose l’ultime conquète de la justice intérieure.

 

J’ose la conquête sur moi-même, sur les habitudes et comportements qui m’empêchent d’accéder à ma lumière. Tous les systèmes qui génèrent en moi cette pression qui me pousse à me crisper l’esprit et à perdre ma diponibilité intérieure.

 

Je dois mettre à mort, ou faire traverser la mort, à ce qui, en moi ne peut subsister sans m’interdir d’aller plus loin et de progresser spirituellement.

 

C’est une bataille entre moi et moi !

C’est la confrontation du héros de mon égo avec le héros de mon esprit.

 

Seul celui qui a le coeur pur peut gagner !

Seul celui qui lâche ses illusions de pouvoir peut réussir l’épreuve !

 

J’ose nourrir ce héros pacifique qui sommeille au fond de moi. Pacifique ne veut pas dire impuissant ou démissionnaire !

 

Je laisse vivre en moi le divin qui est juste... avec sa vraie justice divine (ni tyrannique, ni de punitive!).

Cette justice m’incite à aller à l’essentiel, en faisant le deuil des culpabilités ordinaires et des peurs qui meublent habituellement une partie de mon décor intérieur.

 

J’ose confronter cette puissance divine qui réside en moi.

 

Le 8 offre l’image d’un double zéro. Or le Zéro est le symbole du divin.

 

Le 8 est ainsi le plus grand représentant du divin au sein des nombres.

Il évoque cette puissance spirituelle qui m’est donnée lorsque je me branche sur le divin, lorsque je me laisse traverser de part en part par la flamme purificatrice de l’esprit en mouvement.

 

Le feu du ciel. Le feu du volcan. Le feu du four alchimique. Le feu de la fusion solaire, plus puissant que la fission nucléaire !

 

J’accepte ce feu qui dépasse les braises des passions et conduit à la brûlante lumière de l’esprit.

Je ne limite plus cette mise à feu par peur de perdre certains accessoires que je n’emporterais pas, de toutes façons, au paradis !

 

 

MESSAGES SPIRITUELS DU 9 :

 

Le soleil du 9 se situe au sommet de son graphisme (cercle). Il évoque cette lumière spirituelle que je peux  porter au-delà de moi.

 

Le 9 m'indique que, spirituellement, je ne peux pas vraiment m’en sortir tout seul car je suis en résonance avec les autres.

 

Je suis partie prenante d’un grand processus collectif qui me dépasse et me porte à m’ouvrir plus totalement au rayonnement divin et à la vie.

Tout est relié. Nous sommes tous frères.

 

Je ne peux atteindre l’ultime portail sans tenir compte de ces interactions ou interférences multiples.

On ne peux pas imaginer un chemin spirituel personnel coupé de la circulation collective spirituelle, coupé du tissage divin qui englobe tout et qu’on appelle “la sphère holistique universelle”.

 

Le travail spirituel que je fais m’incite confronter les exigences de mon monde intime.

 

Mes palpitations intérieures peuvent se mettre en harmonique subtile avec le processus d’évolution spirituelle collectif et planétaire.

 

Rencontrer le divin en moi, me permet de mieux rencontrer le divin chez l’autre et inversement. En aidant l’autre, je m’aide et je m’éclaire moi-même... et je peux ensuite mieux m’engager au service de l’avancement collectif.

 

Le 9 évoque cet idéal, relié à la certitude que le divin réside en moi chaque jour de ma vie.

 

Il m’invite à rencontrer ce qui sort de mes petites limites habituelles. Cela pour faire du neuf spirituellement, pour permettre cette rédemption de conscience qui libère, pour favoriser l’ultime éclosion de l’oeuf cosmique et spirituel, présent en moi depuis le début de ma progression en esprit (ouf !).

 

J’ose aller vers le nouveau.

J’ose être un homme nouveau ou une femme nouvelle, une fois avoir recyclé ou transmuté (brûlé) l’ancien de ma vie. OK ! c’est difficile de lâcher l’ancien, de lâcher le con-nu... et de se retrouver tout nu spirituellement ?

 

Le 9 m’encourage à tenter cette aventure finale. Il m’invite, par ailleurs, à laisser descendre cette lumière de l’esprit au fond de mon coeur.

Un peu comme le nombre 6 m’invitait à faire monter la lumière de mon coeur... au coeur de mon esprit qui a tant besoin d’amour !

 

Au programme : ouverture et rénovation spirituelle... c’est-à-dire conscience spirituelle élargie.

 

J’aime considérer la conscience comme une science ouverte à l’esprit, et abordée avec un esprit ouvert. Une science qui accueille aussi la lumière du coeur...

 

Le 9 m’invite à préparer la suite.

Il me propose d’accueillir de nouvelles interpellations du 9.

 

Aussi, j’ose l’ultime abandon (aban-don-né) pour permettre la naissance d’un nouveau cycle d’évolution, d’une nouvelle progression spirituelle.

 

Pour renaître à moi-même en me surprenant !

Pour me donner la possibilité d’accoucher du meilleur en moi, de l’indicible ou de l’infinie ouverture à l’immuable de mon feu intérieur spirituel.

 

Finalement, le 9 m’invite à accueillir les surprises les plus mysté-rieuses... et les plus rieuses.

 

Comme pour laisser de la place à un aspect très léger de l’enfant neuf en moi qui aime les surprises, mais sait aussi développer ses côtés profonds et accomplis.

 

Lorsque l’oeuf du neuf respire, lorsqu’il m’inspire le spirituel et illumine les plus belles ombres de ma vie...je peux enfin accoucher

à moi-même !

 

    L’ECOLE DE LA NUMEROLOGIE HUMANISTE L’ECOLE DE LA NUMEROLOGIE HUMANISTE

 

François Notter

François Notter

Créateur de la méthode

Pour en savoir plus...

Mes coordonnées

François Notter

Lavergne 33350 PUJOLS
Tél. +33 (0)5 57 40 77 50
fnotter@francois-notter.com
Voir le plan pour mieux situer Pujols

Mes livres

  • Le Grand Livre de la Numérologie.
    Editons De Vecchi
  • La Numérologie Humaniste.
    Editions Guy Trédaniel
  • Numérologie et Mieux-être.
    Editions Ambre
  • Trouvez les Nombres de votre vie.
    Editions Ambre
  • Ces Nombres qui vous questionnent.
    Editions Véga-Trédaniel
  • Amour et Numérologie.
    Editions Ambre
  • La Numérologie du Bonheur.
    Editions Ambre
  • La Numérologie essentielle et sans calcul.
    Editions Ambre

Mon parcours

Né le 4 Juillet 1950 à Tours (10 h 45), Psychosociologue de formation, Réalisateur de Télévision éducative, en passant par la Naturopathie et l'Energétique, je suis devenu Numérologue en 1988, et aussi, à partir de 2006, Animateur de Tantra et de Coaching Couple.
Marié avec Joëlle Notter depuis 2004 (remariage). Père de 3 enfants. Et à ce jour, 5 petits enfants...

Réalisation : Alliance Réseaux